PARIS : LISTE DES UNITÉS DISSOUTES OU EN PRÉVISION DE DISSOLUTION AU 1er MAI 2010 -

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 

 * 01 Cie NANTUA BR (créée il y a 2 ans) PSIG - 02 BMO sur les 05 actuelles. PSIG GEX. BMO de TREVOUX.
* 02
* 03
* 04
* 05
* 06
* 07 BT CRUAS - BT AUBENAS ( ZONE POLICE) - CREATION PNIG CRUAS.
* 08
* 09 BT FOIX - BT LAROQUES, BT VICDESSOS - CRÉATION d’un PISG à SAINT GIRONS.
* 09 le GGD 09 rends 19 postes. BT LEZAT passe dans le GGD 31, QURIEGUT jumellée dans le GGD 66. Fermeture BTPCL FOIX (ZPN), dissolution BR FOIX (5 TEA) regroupée avec BR Pamiers (6 TEA) sera TEA 9 (5+6 =9). Dissolution BMO PMO regroupée avec BMO FOIX (TEA modifié).
Fermeture BT RIMONT, PRAT BONREPOS, LAROQUE D OLMES, VICDESSOS. Création de BTA à MIREPOIX, SAVERDUN, TARASCON/ Ariège.
Création du PSIG (6 s off 6 gav) à ST GIRONS sous plafond personnel Cie St GIRONS.
* 10 BT TROYES (ZPN). BT MAILLY LE CAMP. BMO TROYES + PA TROYES => CREATION DU PSRR DE TROYES (suppression de postes donc)
* 11 CGD Marvejols, PSIG et BR associés.
* CIE CASTELNAUDARY ET BR CASTELNAUDARY Carcassonne. Dissolution GC et BR de Castelnaudary ?
*
Anne-Marie Charvet, préfet de l’Aude, souhaite apporter quelques précisions sur le projet de réorganisation de la gendarmerie nationale dans le Lauragais.
Alors que, dans la quasi totalité des départements, le ressort des compagnies de gendarmerie correspond à celui des arrondissements, deux compagnies de gendarmerie subsistent à ce jour dans l’arrondissement de Carcassonne : celle de Carcassonne et celle de Castelnaudary. « Le projet en cours d’instruction a pour objet unique d’adapter les structures de commandement », précise le préfet. « Il n’affecte aucunement le nombre de gendarmes (48) actuellement en poste dans les six brigades territoriales situées dans le ressort de la compagnie de Castelnaudary (…) Il n’aura aucune conséquence sur l’effectif du
peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Castelnaudary (12 gendarmes). » Seules deux unités seraient dissoutes : le groupe de commandement de la compagnie qui exerce des fonctions de direction et d’administration et la brigade des recherches dédiée à l’exercice de la police judiciaire. « Les moyens ainsi dégagés seront redistribués au profit : de la compagnie de Carcassonne dont le groupe de commandement sera renforcé ; de la brigade des recherches de Carcassonne, dont le ressort de compétence sera élargi à Castelnaudary ; d’une unité à compétence départementale spécialisée dans le rapprochement judiciaire ; de la compagnie de gendarmerie de Narbonne où le niveau de la délinquance justifie pleinement de renforcer les moyens. ».
Source : Le Midi Libre - 30 Janvier 2010.
* 12 : GC ESPALION, GC ST AFFRIQUE, PSIG MILLAU. BR St AFFRIQUE
* 13 MARTIGUES
* 13 A MARSEILLE, plus de 102 000 personnes vont basculées en zone police !
CASSIS : 7 788 habitants
CARNOUX EN PROVENCE : 6 896 habitants
SEPTEMES LES VALLONS : 10 117 habitants
CABRIES : 8 362 habitants
BOUC BEL AIR : 13 711 Habitants
ROGNAC : 11 883 habitants
BERRE L ÉTANG : 13 953 habitants
SAINT CHAMAS : 7 268 habitants
ENSUES LA REDONNE : 5 096 habitants
CARRY LE ROUET : 6 358 habitants
SAUSSET LES PINS : 7 278 habitants
LE ROVE : 4 077 habitants
* 14 BT MORTEAUX COULIBOEUF (14) - BTP POTIGNY, les gendarmes sont remplacés par une BMO de 12 motards.
* 15
* 16
* 17 TONNAY-BOUTONNE et ST HILAIRE DE VILLEFRANCHE
* 18 BTA BOURGES (ZPN), BTA VIERZON, PA de LEVET -
Dissolution du PSIG de SANCERRE-18 - pour la création PSPG BELLEVILLE SUR LOIRE.
* Fermetures pressenties : LE CHATELET VAILLY/SAULDRE, BTP HENRICHEMONT, BTCLC LERE, BR VIERZON - Déplacement BRI de LEVET sur BOURGES (caserne groupement), NERONDES, LA CHAPELLE D’ANGILLON, CHARENTON SUR CHER ARGENT SUR SAULDRE ? sont sur la liste des suppressions…
* 18 BT SAINT GERMAIN DU PUY, BT AVORD en 2003.
* 19 BMO USSEL - BMO TULLE BR USSEL - CIE USSEL. BT AYEN.
*
Dissolution du GC Compagnie TULLE au 15 octobre 2009 (1 CE, 1 CPT et 2 GD) => Cob Uzerche passe sur la Cie BRIVE. Les autres unités sont ratachées à la Cie USSEL.
* Les unités qui rejoignent dans un premier temps la Cie USSEL sont TULLE - ARGENTAT - ST PRIVAT - LAPLEAU - BEAULIEU SUR DORDOGNE - CORREZE - EGLETON
Dans un deuxième temps, TREIGNAC va être sorti de la Cob UZERCHE pour rejoindre La Cob MEYMAC ( MEYMAC - SORNAC - BUGEAT - TREIGNAC)
SEILHAC va former une COB avec TULLE.
UZERCHE sera en COB avec LUBERSAC et VIGEOIS. Enfin, une brigade va s’éteindre doucement …… on parle de la BTP MERCOEUR.
* La BTPCL BEAULIEU SUR DORDOGNE reste sur Cie BRIVE. C’est MERCOEUR et MARCILLAC qui vont sur Cie USSEL avec toutes les autres unités de la Cie TULLE.
* 20 BTP AJACCIO (ZPN) fermeture effectuée, les locaux abritent à présent le PSIG - 01/01/09 fermeture BT BASTIA (2B) - Extension zone police.
* 20 BT GHISONI BT VESCOVATO. BMO PENTA DI CASINCA.
* 21 Rumeurs de fermeture de BTP FONTAINE FRANCAISE 21 et BTP BAIGNEUX LES JUIFS 21.
* 22
* 23 BTP LAVAVEIX LES MINES - BTP VALLIERE - BR AUBUSSON.
* 24
* 25 CIE BEAUME LES DAMES (GC). Réduction effectifs dans toutes les BT en ZPN (BELFORT, MONTBELIARD, BESANCON)
* 26 BT VALENCE (ZPN) Projet de dissolution de la BTP de SEDERON dans les mois à venir,
Dissolution au 1er septembre 2009 de la BTP de TAULIGNAN et création en lieu et place du PSIG de TAULIGNAN.
* 27 BT VERNON ZPN. VERNON (ARMEMENT) en 2011-2012. La BT de Tournedos-Bois-Hubert (Eure) va fermer en mai 2010
* 28 Nogent le Rotrou : la BMO attend de savoir si l’unité est dissoute, et si une unité est reconstituée ailleurs (Janville)… mutation individuelle possible ou alors collective + ou - forcée ? Chaque année, on annonce la fermeture de la Compagnie de Nogent le Rotrou (compagnie à 4 BT au total !), ça voudrait dire fin du GC Cie, de la BR et du PSIG.
Encore moins sûr, la BTP AUTHON (28), BTP à 6 comme possiblement sur la sellette.
* 29 BR LANDERNEAU
* 30 POSSIBLE FERMETURE BTP LUSSAN
* 31 TOULOUSE (AIR).
*
Dans le 31 la compagnie de MURET est restructurée, 3 COB passant sur des Cie limitrophes, COB CAZERES sur CIE ST GAUDENS, COB AUTERIVE sur CIE VILLEFRANCHE DE LAURAGAIS et COB ST LYS sur CIE TOULOUSE MIRAIL, on récupérerait PORTET / GARONNE (BTA)
*
Fermeture BT TOULOUSE ST MICHEL (ZPN) et BTP ST BEAT seconde de canton et à suivre création d’une COB ST SULPICE - LEZAT a cheval sur 2 départements (31 et 09).
* Pour Midi Pyrénées 32 unités sont programmées d’ici fin 2012
* 32 BR ESTANG - BTA AUCH avant 31-12-2009 ? BT BASSOUES - CIE et PSIG MIRANDE ?
* 33 Ecolgend LIBOURNE
* 34 Dans le département, on ne parle pas de fermeture, mais de déflation de personnels.
Sur les 75 postes à rendre en Languedoc-Roussillon, 17 concernent le département.
Sur la compagnie de Montpellier, 3 postes à la BT Montpellier, 1 à BT St Jean de Vedas , 1 à BT St Georges d’Orques et 1 à BT Villeneuve les Maguelonne.
Pour le reste, sur la compagnie de Pézenas où les gendarmes ont été installés “confortablement” en nombre, en remplacement du commissariat de police.
* 35 CIE FOUGERES (GC BR PSIG) BTP MARTIGNE FERCHAUD restructuration de la COB on ferme les bureaux mais les gendarmes restent dans les logements dans un premier temps
* 36 BTP de CHATEAUROUX puis des BTP 2éme de canton de ST CHARTIER et AMBRAULT. fermeture des PA VATAN et ARGENTON SUR CREUSE , BMO ARGENTON SUR CREUSE ? ET BMO DU BLANC ? avec création de deux PSRR au groupement , BR CHATEAUROUX.
PSIG CHATEAUROUX Transféré AU BLANC.
* En fait, c’est toute la compagnie de CHATEAUROUX qui ferme :
Le GC ferme. La BR ferme (les 06 personnels devraient être répartis sur les trois autres BR du département qui ainsi passeront de 04 à 06 personnels)
La BT fermant, certains personnels devraient être répartis sur les deux brigades qui faisaient parties de la COB ces deux BTP étant redistribuées à une ou deux compagnies
Le PSIG est délocalisé sur une autre compagnie. D’autre part, il y aurait aussi des dissolutions au niveau des unités moto. Or, la caserne de CHATEAUROUX dont les travaux ont débuté il y a un peu plus d’un an avait été prévue avant les dissolutions. Pour combler les logements qui seront vides des solutions ont été trouvées :
Le personnel du PA VATAN (à environ 1/2 heure d’autoroute de CHATEAUROUX) qui sont actuellement logés dans le civil auront la joie de se loger dans la nouvelle caserne, il en sera de même pour trois personnels de la BR ISSOUDUN (aussi à environ 1/2 heure) sauf que parmi ces trois, deux sont déjà de Chateauroux reste plus qu’a en désigner un sur les quatres composant en ce moment l’unité.
* BT AMBRAULT
* 37 BT AVOINE pour création nouvelle unité nucléaire, BMO TOURS.
*
la fermeture de la BT d’AVOINE (37), commune où est implantée la très importante centrale nucléaire dite à tord de Chinon. Cette BT avait été créée de toute pièce dans une commune de moins de 2000 h un peu grâce à la très importante mane financière générée par cette centrale, cette commune n’étant pas chef lieu de canton. A l’époque cette installation dérogeait donc à la politique générale de la GN, concernant l’implantation des BT. Ce changement de destination de locaux, viendrait donc rétablir ce que l’on considérait à l’époque comme une certaine injustice, due à la grande richesse de cette très petite commune. Quant à la spécificité de la nouvelle unité devant remplacer les personnels de la BT, j’avoue ne pas trop saisir ses particularités. Quant à la BMO de TOURS, je pense qu’il ne s’agit que de la seule BMO et non de l’EDSR (37) car d’autres BMO sont réparties dans le département.
* La brigade d’AVOINE a été financée par EDF de même que des postes à la brigade de BOURGUEIL qui vont être supprimés également. Le tout vient pour la création du nouveau peloton nucléaire qui va se construire autour du noyau existant qu’est le PSIG actuel. La question qui se pose c’est de savoir ce que représente en terme d’effectif le futur peloton par rapport aux sppressions de postes prévus. De toute façon, la brigade d’AVOINE ne faisait pas que de la surveillance de la centrale, c’était une circonscription avec des communes et c’est un point d’accueil qui disparaît.
* 38 BMO GRENOBLE
* 39 CIE CHAMPAGNOLE (GC BR) - FERMETURE BTP LES BOUCHOUX COB SEPTMONCEL (39) COURANT 2010.
* 40 PA de PEYREHORADE.
* 41 BT BLOIS, BT VENDOME, BT ROMORANTIN, (ZPN toutes les 3).
* 42
* 43 La BR BRIOUDE est sur le point d’être dissoute. La BR AMBERT aussi.
* 44
* 45 Ecolgend MONTARGIS BTPCL MONTARGIS (ZPN).
* 45 BT COULLONS, BT BONNY SUR LOIRE en 2003
* 46 BT CAHORS (ZPN), BT de LAUZES - Fermetures préssenties : BTP SALVIAC, BT SOUCEYRAC
* BMO de GOURDON serait dissoute. L’effectif transfèré à Labastide-Murat (?). Idem pour le PA de FRANCOULES qui existe depuis peu dans des locaux très récents.
Pour la BTP Martel une moitié de l’effectif serait mutée sur le COB de SOUILLAC et l’autre moitié sur le COB de GRAMAT, d’où dissolution BTP MARTEL. Au centre d’étude de l’armement de GRAMAT (DGA) qui est dissous au profit d’un Centre CEA.
Au 1er Janvier 2010 la Brigade de l’armement disparait. Les militaires attendent une éventuelle mutation qui serait prononcée aux alentours de Septembre 2009. Réflexion en cours pour la COB de LIVERNON entre les 3 unités qui la constituent (Livernon/ Lacapelle-Marival/ Cajarc).
* BT de LAUZES qui fait partie de la Cie CAHORS et COB STGERY est fermée. Actuellement 3 actives (dont deux partent en retraites d’ici cet été) et 2 GAV……donc facile à fermer.
* 47 En 2006 fermetures des Brigades de Boé, Bon-Encontre, Bias et Pujols (ZPN). Prévu : Fermeture de LAVARDAC.
Pierre Camani, président du Conseil général, dénonce les projets de fermetures annoncées des brigades de gendarmeries à CLAIRAC et FRANCESCAS. Selon le préfet, ces fermetures interviennent dans le cadre de la rationalisation des effectifs de gendarmerie et se traduit dans les faits par la suppression de 38 postes, soit 8 % de l’effectif des gendarmes lot-et-garonnais.
* 48 GC CIE, PSIG et BR MARVEJOLS
* 49 ANGERS (ARMEMENT)
* 50 CHERBOURG et ST LO en ZPN. JUVIGNY LE TERTRE …….
* ESCADRONS de GENDARMERIE MOBILE de Saint MALO, CHERBOURG, FERRETTE……
* 51 - BT REIMS = - 4. - BT CHALONS EN CHAMPAGNE = - 5. Ces deux unités sont implantées en ZPN.
A compter du 1er juin 2009 : rattachement des brigades de AY et DIZY à la Cie EPERNAY (avant Cie REIMS), pour COB à 3 unités : DIZY(BTPCL) / AY (BTP) / EPERNAY (BTP).
* Département 51 - Pas de dissolution d’unité prévue sauf la brigade de gendarmerie (AIR), la base 112 fermant en 2012.
Réorganisation territoriale de certaines unités avec dégraissage des effectifs. - BT REIMS = - 4. - BT CHALONS EN CHAMPAGNE = - 5. Ces deux unités sont implantées en ZPN.
A compter du 1er juin 2009 : rattachement des brigades de AY et DIZY à la Cie EPERNAY (avant Cie REIMS), pour COB à 3 unités : DIZY(BTPCL) / AY (BTP) / EPERNAY (BTP).
Quelques modifications d’assiettes territoriales (communes tranférées inter COB). Projet de dissolution de la Cie de STE MENEHOULD,
* 52 BT CHAUMONT - BT SAINT DIZIER (ZPN) -52- sur 10 personnels suppression de 5 postes (4s/off + 1 GAV).
* 53 BTP STE SUZANNE - BTP COUPTRAIN - BTP BIERNE.
La BTA de LAVAL zone police, avec une activité très légère est dans le collimateur.

* 54 BTA NANCY ZPN. BT PONT A MOUSSON. BT BRIEY. BT SAINT NICOLAS DE PORT. Dissolution d’un PA (Nord Département).
* 55
* 56 BR PLOERMEL, BT CLEGUEREC (COB PONTIVY). Fermeture BTP CLEGUEREC confirmé pour 2010 (source RGB)
* 57 Metz (AIR) BT THIONVILLE (ZPN) BT FORBACH (ZPN).
* 58 FERMETURE CHATEAUNEUF VAL DE BARGIS (BMO), La BMO est transférée avec le même effectif à Clamecy où la Compagnie a été dissoute au profit de Cosne-sur-Loire.
* Le patron des gendarmes de Bourgogne annonce des fermetures de brigades en 2010 dans la Nièvre et en Saône et Loire. La Bourgogne doit rendre 93 postes en 2010.
* La BTA de NEVERS est fermée au 1er juillet 2010. Depuis le redéploiement police - gendarmerie de 2004, la BTA de Nevers (5 personnels) conservait une activité de renseignement gendarmerie (RG gendarmerie). Elle n’était plus ouverte au public qui devait s’adresser au commissariat, situé… juste en face. Sa circonscription avait été récupérée par les BT de Fourchambault, Imphy et Varennes-Vauzelles. La BMO de Châteauneuf Val de Bargis est transférée à Clamecy. C’est une restructuration immobilière qui fait suite à la dissolution de la compagnie de Clamecy au profit de Cosne sur Loire. La Nièvre doit rendre 14 postes (dont cinq à Nevers). Le rendu s’effectuera par l’écrêtement des BT pour coller à la nouvelle réalité démographique du département. En revanche la BR de Château-Chinon va passer de 4 à 6 personnels, compte tenu que la BR de Nevers est déjà très occupée.

* 59 CAMBRAI (AIR) - compagnie MAUBEUGE (GC-BT-PSIG-BR) ZPN - BT ARMENTIERES. BT GRAVELINES. Création du PSPG (Peloton spécial de protection de la gendarmerie) de Gravelines.
* Fermeture compagnie de MAUBEUGE 59 pour 01.07.09 (GC, PSIG, BR, BP). MAUBEUGE est une ZPN, le secteur de la BP est repris par la BTP BAVAY qui devient BTA.
* BT Hersin-Coupigny

Selon nos informations, les communes suivantes actuellement en zone gendarmerie pourraient passer en secteur police : Quesnoy-sur-Deûle, Verlinghem, Deûlémont, Frelinghien, Warneton, Phalempin, Wahagnies, Attiches et La Neuville. Ce qui suscite des interrogations.

Rien n’est encore décidé. Mais la machine est lancée. En visite à Lille, Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale (DGPN), a annoncé le transfert de communes de la métropole actuellement en zone gendarmerie en secteur policier.

L’idée de cette réforme, c’est de créer une « police d’agglomération » calquée sur « le bassin de délinquance ». En début d’année, une étape a été franchie, avec la fusion des circonscriptions de police de Lille-Roubaix-Tourcoing-Armentières en une seule : Lille-Agglomération. Maintenant, afin de donner une « vraie cohérence à la zone police nationale », des pans couverts par la gendarmerie passeront donc dans le giron policier. Selon nos informations, deux secteurs sont visés. Le premier, c’est celui de Quesnoy-sur-Deûle, comprenant Verlinghem, Deûlémont, Warneton et Frelinghien. De quoi assurer une homogénéité policière le long de la frontière belge. Deuxième morceau concerné, au sud de la métropole : Phalempin, Wahagnies, Attiches et La Neuville. Le but, établir une continuité jusqu’au Pas-de-Calais, en touchant ainsi la circonscription de police de Lens-Hénin. Car dorénavant, la sécurité publique tend à raisonner en terme de « zones ». Avec par exemple la possibilité envisagée d’entités à cheval sur deux départements. À plus lointaine échéance, des rapprochements de Lens à Lille ne sont donc pas à exclure.
Source : Jeudi 09.07.2009, 04:49 - La Voix du Nord
*
HAUBOURDIN / HALLENNES-LEZ-HAUBOURDIN
La gendarmerie poursuit son redéploiement dans ses territoires de compétence
Opérationnelle depuis janvier, la nouvelle caserne de gendarmerie d’Hallennes-lez-Haubourdin a été inaugurée hier. Elle remplace celles d’Armentières et Haubourdin.
Le signe de la réorganisation des gendarmes dans la métropole.
La gendarmerie poursuit sa réorganisation, dans la métropole lilloise comme dans le reste de la France. Opérationnelle depuis le mois de janvier, la nouvelle caserne d’Hallennes-lez-Haubourdin a été inaugurée hier par le général Déanaz, commandant de la région de gendarmerie, et Joël Bouchité, préfet délégué à la sécurité et la défense.
Des bâtiments tout neufs, aux normes HQE, et financés en grande partie par la commune d’Hallennes-lez-Haubourdin (coût : 8,2 millions d’euros), accueillent les 29 gendarmes de la brigade d’Hallennes (1), qui remplace désormais les défuntes brigades d’Armentières et Haubourdin, et les 21 militaires du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie), auparavant basé à Lille. « C’est un redéploiement qui consiste à nous réimplanter dans nos zones d’action », indique le commandant Gervais, qui dirige la compagnie de Lille. Armentières et Haubourdin étant en zone police, la gendarmerie n’avait pas vocation à y rester. « C’est aussi une question d’efficacité, en étant directement sur zone, on diminue les délais d’intervention, et on est sur notre territoire dès qu’on sort de la caserne », ajoute un gendarme.
Une stratégie qui permet aussi d’économiser des effectifs dans le cadre du rapprochement police-gendarmerie : la brigade d’Hallennes a hérité de l’ensemble des effectifs affectés à Haubourdin, mais seulement d’une petite partie des 14 postes supprimés à Armentières.
Ce mouvement de redéploiement doit se poursuivre : les travaux d’édification de la nouvelle caserne de Phalempin, qui doit remplacer celle de Seclin, également située en zone police, doivent s’achever fin 2009. D’autres annonces similaires doivent être faites à la fin du mois.
(1) La nouvelle unité s’étend sur 10 communes, soit plus 26 500 habitants : Bois-Grenier, Erquinghem-Lys, Beaucamps-Ligny, Erquinghem-le-Sec, Escobecques, Hallennes-lez-Haubourdin, Le Maisnil, Radinghem-en-Weppes, Santes et Wavrin.
Le commissariat de Fourmies fermera le 1er janvier 2011

Les 54 policiers seront remplacés par 30 gendarmes

Ce vendredi midi, le préfet de région Nord-Pas de Calais, Jean-Michel Bérard, a annoncé officiellement la fermeture du commissariat de police de Fourmies. La fermeture devrait être effective le 1er janvier 2011. Les 54 policiers seront remplacés par 23 gendarmes plus sept déjà en place à Fourmies. Après plusieurs mois de rumeurs, suite notamment à la diffusion sur un forum d’un courrier émanant du ministre de l’intérieur, le couperet est tombé et la fermeture est confirmée. Cette fermeture entre dans le cadre de de la réorganisation des compétences en matière de sécurité sur le département. Le commissariat de Fourmies, isolé dans une zone gendarmerie. Les autorités veulent optimiser les compétences de la police et de la gendarmerie par rapport à leurs spécificités. Or, le préfet a avancé le constat suivant : “le principe réglementaire voudrait que les communes de moins de 20 000 habitants relèvent de la compétence de la gendarmerie.
Par ailleurs, plus précisément sur la circonscription, le commissariat de Fourmies est géographiquement isolé. Au moment de la mise en place de la police d’agglomération, il semble difficile sur ce secteur de mettre en place un mode opérationnel homogène”. Il est donc paru opportun de rattacher la zone Fourmies-Wignehies-Glageon à la gendarmerie. Une brigade de gendarmerie de Fourmies sera donc créée et rattachée à la communauté de brigades d’Avesnes sur Helpe. “Sur les 30 gendarmes affectés, 17 seront en permanence sur le terrain et en cas de besoin, les brigades d’Avesnes ou de Trélon pourront venir en renfort”, a rassuré le préfet.
Source : Nord Eclair.

* 60
* 61 CIE ALENCON rattachée à Argentan.
* 62 COMPAGNIE ET BRIGADE DE RECHERCHES DE BOULOGNE/MER -BT CALAIS DISSOUTENT AU 1/9/09 CREATION ANTENNE SR LILLE DANS LOCAUX BR BOULOGNE/MER.
* La BT Le Portel réduit ses effectifs de 3 gendarmes. BT LE PORTEL en sursis.
* 63 GC La BOURBOULE et AMBERT, BT MANZAT, BT LE MONT DORE
* 63 LE PUY DE DÔME doit rendre 82 postes ?!
* 64 BTP PAU.
* 65 BT Campan (militaires repartis entre BT et Psig Bagneres de Bigorre). BMO St Pé de Bigorre. Perte pour la BTA de Lourdes de 4 personnels. BR Pierrefitte Nestalas va dans les locaux de BTA LOURDES.
* 66
* 67 BTA STRASBOURG : DETACHEMENT PARTIE EFFECTIF DANS AUTRES UNITÉS PÉRIPHÉRIQUES
68 BTA MULHOUSE: DISSOLUTION PRÉVUE DEBUT 2010
* 68 COLMAR (AIR),
* 69 BTA de GIVORS dissoute (1 mai 2009). BT LYON, BT VILLEFRANCHE SUR SAONE - CRÉATION d’une BT à MIONS en 2011 ? -
* Dans le Rhône, la création de cette police passe par le transfert de communes situées en zone gendarmerie nationale vers la zone police nationale. 4 communes sont concernées : Chassieu, Feyzin, Ecully et Rillieux-la-Pape, ce qui représente 66 000 habitants.
* A Rillieux un commissariat est créé, mais les communes d’Ecully, Feyzin et Chassieu seront rattachées aux commissariats de Lyon 9e, Vénissieux et Bron.
* BMO dissoutes en Rhône-Alpes : St-Clair du Rhône, Aubenas, etc…
Plusieurs gros PA vont fondre de près de 20 % d’ici début 2012. En fait on libère d’abord des places pour y accueillir les autres unités BMO non dissoutes mais transformées en PSRR ou BSRR. Entre 500 et 600 nouveaux postes de levés (90 % active - 10 % Gav).
A moyen terme, le projet de suppression des GC EDSR devrait aussi être mis en place soit en gros 95 x 5 personnels = 475 effectifs en plus de grattés.
* 70
* 71 MESVRES. La BMO de Saint Rémy est fermée et transférée dans le PA de Chalon-sur-Saône. Rumeur de fermeture de la BT de Tramayes. BT de TOULON SUR ARROUX.
* 72 Ecolgend LE MANS
* 73
* 74
* 75 restructuration des formations musicales (Défense et Intérieur) de l’Ile de France d’içi 2012. Unités Gie concernées Musique 1er RI de la Garde, Choeur de l’Armée, Musique de la FGMI. La Fanfare de de cavalerie quant à elle ne serait pas concernée mais pourrait être incluse dans les éventuelles restructurations des RCGR. Pas d’info pour les orchestres de la GR (statut particulier)
* La plupart des BTA et toutes les BR de la petite couronne parisienne vont fermer. 11 brigades vont fermer. Il ne restera qu’une seule brigade par département (75-92-93-94). Ces brigades formeront le Groupement interdépartemental de Paris avec un effectif de 20 personnels chacune.
Restera les 2 SR et CTJ. Sera créer une Section d’Appui Judiciaire, effectif inconnu. Tout cela doit être mis en place pour juillet 2011.
* 76 Brigade Nautique de Fécamp.
* Sur compagnie ROUEN 76, une unité dissoute pour le 31/12/2009.
* 77 ROISSY EN BRIE en 2003.
* 78 Fermeture BTA TRAPPES (78 - ZPN) et BTA MEULAN (78 - ZPN) au 01.01.2010.
La FGMI est dissoute le 1er septembre 2010. Par FGMI, j’entends l’Etat-major bien entendu, pas les EGM la composant. Tous les EGM dépendront, comme partout ailleurs, que de la Région Ile de France, fini donc l’exception FGMI…
* 79 projet de fermeture BT ST LOUP LAMAIRE (deuxième de canton) et BTA NIORT (zone police d’état).
A déjà été fermé la BT LABSIE
* 80 BMO AMIENS et CIE Doullens
* 81 BTPCL ALBI (situé en ZPN avec assise territoriale), BTP CUQ TOULZA, BTP ANGLES, BT + CIE + BR MAZAMET, PSIG ST AMAND SOULT, BR MAZAMET, BTP CARMAUX, CASTRES, GRAULHET, CARMAUX, PSIG ST AMANS SOULT.
* Fermeture annoncée des 5 BT ZPN, à savoir : ALBI (14 personnels), CASTRES (5), GRAULHET (5), CARMAUX (4), MAZAMET (9) + dissolution compagnie MAZAMET + BR MAZAMET (non mentionnée mais par conséquent) et PSIG ST AMANS SOULT (dépend aussi de la cie Mazamet).
* 82
* 83 cies TOULON et FREJUS au 1er septembre 2009. BMO Ollioules au 1er juillet 2010. Dissolution BT de Cavalaire (déplacée à La Croix Valmer).
* 84 CRÉATION BT à CHATEAUNEUF DU PAPE ET PIOLENC -
* 85 BT LES SABLES D’OLONNES. Dans les Deux-Sèvres, une BT dissoute dans les mois à venir…

Source : OPJ GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

* 86 Ecolgend CHATELLERAULT
* 87 BTP BUJALEUF (Cie LIMOGES) - BTP BUSSIERE POITEVINE (Cie BELLAC) - BTA LIMOGES d’ici 2010. BMO LIMOGES.
* La dissolution de brigades en ZGN est aberrante ! C’est bien de regrouper, mais quand par exemple BTA Ambazac (87) se retrouve à 44 communes et une quinzaine de gendarmes (ou-) là où il y avait une COB (avec BTP La Jonchère dissoute il y a déjà pas mal de temps)… C’est cool, ça fait 3 ou 4 (voire + car il me semble qu’il y a des GA).
* 88 Fermetures des unités programmées en 2011 : GC compagnie EPINAL. BT MOUSSEY. BT BROUVELIEURES. BT BUSSSANG. BT PLOMBIERES. BR REMIREMONT.
* Le GC Cie de ST DIE qui devait passer de 4 à 3…..sera finalement de 6 en 2011…Logique au vu des rattachements d’autres unités. La BTPCL EPINAL actuellement en binôme avec DOMPAIRE deviend une BTA….La BR de ST DIE devrait grandir de 3 ou 4 personnels cf. dissolution BR REMIREMONT. Au final, 16 postes disparus.
Pour THAON, ce sera Cie REMIREMONT qui l’aura en gestion…Bruyères devrait être rattachée à la Cie de ST DIE
* 89 RUMEUR FERMETURES CRUZY LE CHATEL, COULANGES SUR YONNE, CHARNY ?
* 90
* 91 BRETIGNY-sur-ORGE (AIR)
* 92
* 93
* 94
* 95 BT GOUSSAINVILLE en 2003.
* OUTRE MER : Projet de dissolution des EDSR de la Guadeloupe, Martinique et Réunion.
* UNITÉ NUCLÉAIRE : les unités qui vont être amenées a être dissoutes (BTA, PSIG, BTP) pour la création des PSPG…il y a 58 réacteurs nucléaires en France pour 19 centrales. Soit 38 GD x 19 = 722 GD encore en moins sur le “terrain”…
Les centrales sont celle de PALUEL, PENLY, GRAVELINE, FLAMENVILLE, CHOOZ, CATTENOM, FESSENHEIM, BAGEY, ST ALBAN, CREAS, TRICASTIN, BLAYAIS, GOLFECH, CHINON, ST LAURENT, DAMPIERRE, BELLEVILLE, NOGENT SUR SEINE, CIVAUX.
* 07 Création d’un PNIG à CRUAS, il s’agit d’un PSPG (PSIG Nucleaire) et non pas d’un PNIG.
*
La BTP CRUAS et la BTP de ST PERAY vont fermées dés le 1 août ou le 01 septembre 2009 suite à la création des¨PSPG” (peloton nucléaire), le problème c’est que personne ne sait encore leurs lieux de logements et les affectations des personnels “en trop”. Tout le matériel et autres sont financés par EDF.
* Création du PSPG (Peloton spécial de protection de la gendarmerie) de Gravelines.
* BMO et CRS MOTO : 2 500 motocyclistes en moins pour les gendarmes (près de 50%). Un contrôleur général de la police a indiqué des réductions d’effectif également chez les motards CRS.
* Liste suppression des Escadrons de Gendarmerie Mobile :
- Toulouse 32/2
- Dijon
- Besançon 53/7
- Mont de Marsan 23/2
- Strasbourg
- Toulouse
* L’un des trois escadrons de gendarmerie mobile des Landes, le 23/2 basé à la caserne Maridor à Mont-de-Marsan, va être dissout dans le courant de l’année sur décision gouvernementale.
Le 23/2 existe depuis 1976 et compte 110 hommes. Les modalités d’exécution de cette mesure sont en cours d’élaboration au service des ressources humaines de la région de gendarmerie d’Aquitaine. Cette décision est loin de faire l’unanimité.

La préfecture a annoncé la dissolution d’un des deux escadrons de gendarmerie mobile de Dijon.

Cette unité de 129 militaires appartient au groupement IV/7 de gendarmerie mobile constitué de cinq escadrons en Bourgogne. Son emploi relève du préfet de la zone de défense et de securité à Metz.Cette décision s’inscrit dans un mouvement de suppression de 8 escadrons sur 123 en 2010.

Extrait du communiqué diffusé par la Préfecture de Dijon : “Cette décision s’inscrit dans un mouvement de suppression de huit escadrons (sur 123) en 2010, contribuant au plan triennal de réduction des effectifs de la police et de la gendarmerie voté par le Parlement (- 7000 postes à horizon 2013 dont 3000 pour la gendarmerie). Ce resserrement des effectifs de la gendarmerie mobile est rendu possible par un recentrage sur les missions prioritaires d’ordre public (sécurisation générale, maintien de l’ordre, sécurité routière) et par le transfert en 2010 et 2011 à la police nationale de la mission de garde des centres de rétention administrative. Les militaires de l’escadron de Dijon viennent d’en être informés. Les responsables des ressources humaines de la direction générale de la gendarmerie nationale, ceux de la zone et ceux de la région Bourgogne se déplaceront dès la semaine prochaine pour mettre en place une gestion individualisée des personnels et accompagner les familles, dans leur perspective de mutation au sein de l’arme”
Au plan national, huit escadrons de gendarmerie mobile sur les 123 existants pourraient être supprimés cette année.
 Sources : Forum Gendarmes et Citoyens et enquête de la rédaction de Presse Agence Côte d’Azur

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »